Les plateformes de coworking qui signifie  travailler ensemble peuvent prendre des formes très variées. Le coworking ont des défis techniques, comme le maintien de la base de données à jour et en fonctionnement. Les défis éthiques, comme (essayer de) définir ce qui fonctionne pour savoir s’il faut ou non entrer dans la base de données. Et des défis économiques, comme cet espace intelligent qui dit qu’il paierai 10 fois plus s’il se place en haut de la liste.  Ils font tous partie de l’entreprise et vous sont offerts en cadeau lorsque vous décidez de vous lancer dans cette activité.

Mais en fin de compte, quel est le véritable objectif de ces plates-formes ? Certains disent qu’ils sont des sociétés de publicité, et servent à faire connaître leur espace. D’autres l’interprètent simplement comme une “bonne affaire de référencement”, y mettent leur lien juste pour gagner une partie du prestige et de la force que le domaine a dans les mots-clés importants sur Google. Et il y a, bien sûr, ceux qui sont totalement contre et qui considère toujours comme un concurrent direct.

Le rôle de Coworking Brasil n’est pas l’un de ceux qui sont mentionnés ci-dessus. Il a deux objectifs principaux : premièrement, mettre en valeur l’espace pour qu’il soit plus facile à trouver. Ensuite, pour aider à l’articulation des initiatives qui rassemblent tous les espaces.

La visibilité

Il y a quelques années, beaucoup de gens ont parler de ce que les espaces devraient vendre. Il n’y a rien de plus juste non plus pour parler de ces produits.  Le coworkingne vend pas de la publicité, mais vend de la visibilité.

Ne confondez pas la visibilité avec la publicité. Lorsque vous parlez de publicité, vous parlez de termes comme CPC (coût par clic), ROI (retour sur investissement) et de beaucoup d’autres données dont les services purement publicitaires comme Facebook Ads et Google Adwords aiment parler.

Lorsque votre espace est listé sur une plateforme, c’est différent. C’est l’inverse. Vous ne vous en prenez pas à votre client, en remplissant sa ligne de temps de bannières et de publicités. C’est votre client qui vient vous chercher. Il sait déjà qu’il a besoin d’un espace de cowork, il suffit maintenant de le convaincre que le vôtre est le meilleur choix.

C’est la principale raison pour laquelle il a choisis de ne pas travailler avec des “success fees” (le marketing est plein de termes amusants). Mais en gros, il travaille avec une redevance mensuelle fixe, et non un pourcentage sur les ventes. Il a choisi ce modèle parce que tous les espaces sont les mêmes. Par conséquent, tout le monde devrait avoir accès à la plateforme pour la même valeur. Bien sûr, vous pouvez opter pour notre plan avec plus d’emphase, mais cela ne fait qu’accélérer vos résultats. La base de la plate-forme, est disponible de manière égale pour tous.

Lorsque vous travaillez à la commission sur les ventes, vous vous heurtez à un gros problème moral. Après tout, certains espaces se convertissent plus que d’autres. Certaines entreprises ont des prix plus élevés que d’autres. S’il choisis de recevoir une part des contrats fermés, il devrait peut-être privilégier celui qui apporte le plus de revenus. Cela ne signifie pas que les plateformes de coworking ne travaillent jamais sur la base d’honoraires, mais simplement que cela ne devrait pas être notre principale source de revenus.

En fait, il n’y a absolument rien de mal à ce modèle. C’est presque le fameux gagnant-gagnant. Si la plate-forme se convertit, elle est payée. Si elle ne se convertit pas, elle n’est pas payée. Il peut vous sembler tentant, en tant que responsable de l’espace, de le penser. Mais la vérité est que ce modèle peut être super prédateur, puisque la plateforme doit faire le possible et l’impossible pour convertir les clients et assurer leur survie. Ici, notre objectif principal est différent. Le coworking ne veut pas envoyer de pistes à tout prix. Le plateforme de coworking veut vous aider à éduquer votre client, pour qu’il comprenne qu’il a besoin de vous, par lui-même. Cela prend plus de temps, et la conversion est plus indirecte que directe. À long terme, cependant, plateformes de coworking pense que cela est payant.

C’est un choix qui a à voir avec notre objectif, c’est la façon dont il est nés et dont il est arrivés ici. Chaque plateforme a son histoire et ses objectifs.

Une plate-forme doit-elle se transformer en clients ?

Une plate-forme permet à un client de disposer d’un éventail d’options. Vous cherchez un coworking à São Paulo qui soit accessible 24 heures sur 24 pour les personnes en fauteuil roulant ? Voici les options disponibles. Désormais, c’est à vous de décider quel espace choisir, et aux responsables de comprendre vos besoins et de vous proposer un produit qui y réponde.

En tant que fondateur ou gestionnaire d’un espace de co-travail, votre rôle est de vous assurer que vos clients seront bien servis. Qu’ils auront un environnement propre, bien décoré et agréable pour y assister. Que les chaises sont indolores, que la climatisation est bien réglée et, surtout, que vos collègues sont heureux dans leur espace. N’essayez pas d’attribuer la responsabilité de la clôture des contrats à la plateforme où vous avez enregistré votre espace. Si votre espace n’est pas cool, se trouve dans une zone peu demandée ou n’apporte rien de nouveau par rapport au marché existant, la vérité est que vous n’avez pas un bon produit. Le coworking ne peut pas faire grand-chose à ce sujet.

Il n’appartient pas à la plate-forme de vendre son produit. Il est de notre responsabilité de veiller à ce que les clients potentiels sachent que vous existez et ce que votre produit peut leur offrir.

Pour cela, le coworking beaucoup de choses. Il investit beaucoup dans la création d’un site web facile à utiliser, qui présente toutes les informations nécessaires de manière claire et objective pour le client. Il teste des variations de formats, de couleurs, de positions, de textes. Tout ce qui est nécessaire pour garantir les meilleurs résultats.

Il est de notre responsabilité d’être bien classé dans les moteurs de recherche. Il est fiers de dire que c’est le premier résultat organique sur Google pour la plupart des recherches liées au terme “coworking”. Si vous avez déjà essayé d’apparaître sur la première page de recherche dans des villes surpeuplées comme São Paulo, vous savez à quel point c’est difficile. Vous devez rivaliser avec d’autres espaces plus anciens que le vôtre, des journaux géants, beaucoup de publicités coûteuses de Google lui-même, en plus, bien sûr, des plateformes elles-mêmes.

Et la vérité est que lorsque vous devez battre des entreprises comme BeerOrCoffe, coworker.com, deskwanted, etc – qui se préoccupent quotidiennement du positionnement de notre site, et qui ont un professionnel exclusif pour y réfléchir – c’est une mission impossible. Vous ne devriez même pas essayer, rappelez-vous que les plateformes de coworking sont partenaires. Oubliez la première position dans votre ville, à moins qu’elle ne soit trop petite ou que vous ne soyez prêt à l’acheter par le biais d’annonces Google. La seule façon de l’obtenir pour moins de 5 dollars par clic est d’être présent sur la plateforme qui se trouve dans les premières positions. Parce que c’est notre rôle, vous vous souvenez ? Assurez-vous d’être en première page, d’être trouvé.

En outre, il y a un deuxième facteur important. Quel que soit le répertoire, ils portent tous ensemble la force d’une marque. Certains sont plus positifs, d’autres moins, mais ils le sont tous. En étant sur ces plateformes, vous héritez d’une partie de cette “approbation” que la plateforme transmet. C’est ce qu’on appelle le branding, et c’est un sujet fascinant super difficile à construire. Cela prend quelques années, cela demande du travail, et cela passe souvent inaperçu pour tous ceux qui ne sont pas dans la région. C’est un gain complètement indirect, qui ne peut être mesuré dans le “KPI” de la campagne.

Voulez-vous un autre gain indirect qui est également de la responsabilité de la plate-forme ? Gardez un bon “karma” avec les moteurs de recherche, afin qu’il puisse transférer une partie de ce karma sur votre site par le biais d’un lien dofollow, ce qui aidera votre site à être mieux classé. Et avec la lutte acharnée pour la première place, il suffit parfois d’une stratégie mal conçue pour que la plateforme soit pénalisée et perde la plupart de ses travaux. Maintenir ce bon karma est plus difficile qu’il n’y paraît. L’une des façons de procéder, par exemple, consiste à autoriser les liens dofollow vers des sites vérifiés, ce qui garantit qu’il ne serait pas bombardés de faux enregistrements juste pour “profiter” de notre puissant pagerank. Et notez que bien que j’aie dit précédemment que la première position est presque impossible, pour certains termes (comme le nom de votre espace), vous pouvez toujours profiter de la force que les plateformes passent.

Un marché collaboratif, qui ne collabore pas

Y a-t-il quelque chose de plus paradoxal que cela ? Le cowork vend la collaboration, mais il se réunis rarement pour co-créer. La concurrence est forte, souvent déloyale. Mais en même temps, la volonté et le désir de voir le prochain prospérer sont super présents et constituent un fondement de notre segment. le coworking maintiens toujours qu’il y a de la place pour tout le monde, et encore une fois, c’est au collaborateur de prendre la meilleure décision. Ne craignez pas la concurrence, s’il vous plaît.

Dans cette optique, coworking a un deuxième rôle ambitieux : faire fonctionner le marché ensemble. Investir dans des initiatives communes, voir tout le monde grandir ensemble. Et là,  Coworking France est l’une des rares plateformes qui a décidé de relever ce défi. Cela semble parfois impossible, chacun avec ses propres intérêts.

Avec des initiatives comme le recensement, où des centaines d’espaces dans tout le France ouvrent le jeu (et ses chiffres) afin qu’il ait une étude qualifiée et de bonnes perspectives d’avenir. Ou des campagnes spécifiques que coworking soutient directement, comme le Coworking Day, ou l’Encontro Coworking (qui que ce soit, sait que c’est une expérience incroyable).

Ajoutez à cela tout le contenu , en parlant avec des managers de différents espaces, sur différents sujets, que normalement vous n’auriez pas le temps ou l’accès de faire. Pour une raison quelconque, les fondateurs ont une grande confiance en coworking, et chaque fois qu’ils parlent, ils sont très bien accueillis. Les plateformes de coworking sont en mesure d’extraire des informations précieuses, qui au fil du temps ont vu des articles et du matériel pour toute la communauté.

Les erreurs qui se produisent

Avec des objectifs ambitieux, les erreurs se produisent. Parfois coworking fait des erreurs, cela arrive même  si les espaces de oworking se multiplient et se diversifient.

Dans le cadre d’initiatives antérieures, coworking a déjà présenté des projets qui n’avaient aucun sens pour le marché. Coworking à encore une certaine difficulté, aussi, à retirer de la plate-forme les espaces qui sont désactivés. Parmi les nombreux problèmes auxquels le plateforme de coworking a confrontés. Mais en fin de compte, succès ou échec, chaque étape, chaque mouvement, est toujours axé sur ces deux piliers principaux : vous aider à être trouvé, et vous connecter à de grands projets sur le marché.