Une entreprise responsable doit faire preuve d’une grande capacité à prendre des décisions et à contrôler les investissements. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Entre interventions structurelles et nouveaux modes de travail, comment mieux gérer l’énergie et réduire la consommation au bureau ?

Une meilleure gestion de l’énergie

Améliorer la performance énergétique d’un bureau signifie mettre en place toutes les solutions prévues pour utiliser la quantité d’énergie la plus faible possible tout en maintenant des niveaux de confort optimaux à l’intérieur des bâtiments. Même dans les petites entreprises et les administrations publiques, l’efficacité peut être obtenue en adoptant des formes de gestion et en sensibilisant l’ensemble du personnel, des plus hauts rangs à la base la plus opérationnelle, à des pratiques d’achat plus conscientes.

Les interventions visant à réduire la consommation d’énergie sont essentiellement de deux types : des interventions structurelles qui nécessitent souvent un investissement économique et de longs délais, et des interventions managériales, voire comportementales, c’est-à-dire de nouveaux styles de travail déterminés par une plus grande attention à l’utilisation de l’énergie. Souvent, ce sont précisément ces derniers qui apportent des avantages immédiats, d’abord et avant tout parce qu’ils sont à coût zéro.

Les secteurs dans lesquels il est possible d’intervenir sont le chauffage, la climatisation, l’éclairage et la gestion des équipements électroniques (ordinateurs, fax, imprimantes…).

Chauffage

Le chauffage représente une part importante des dépenses énergétiques dans les bureaux. C’est pourquoi il est important que le système de chauffage central fonctionne correctement et avec une efficacité maximale, qu’il fasse l’objet d’un entretien et d’un contrôle réguliers et qu’il soit évidemment alimenté au gaz et non au fioul.

Si le système de chauffage doit être remplacé, il est conseillé d’installer une chaudière à haut rendement ou une chaudière à condensation, voire une pompe à chaleur. Les chaudières à condensation ont un rendement de 105-110%, bien supérieur à celui des chaudières dites à haut rendement (85-90%). Comme dans les maisons, il est également conseillé d’installer des vannes thermostatiques qui permettent de réguler la température de chaque radiateur et de contrôler l’arrêt effectif du chauffage pendant les vacances.

Climatisation

Les systèmes de climatisation d’été dans les bureaux et les magasins sont souvent utilisés pendant des périodes plus longues que dans les maisons. L’utilisation de systèmes fixes à haut rendement permet souvent de rentabiliser l’investissement en un ou deux ans. Des différences de température entre l’air intérieur et l’air extérieur de plus de 6 ou 7 degrés Celsius, en plus d’être un gaspillage, sont également malsaines. Mais l’apothéose de la consommation et le manque de respect pour les clients sont des magasins dont les portes sont ouvertes et le climatiseur en marche. Selon une étude, garder les portes des magasins fermées pendant que le système de climatisation est en marche permettrait d’économiser environ 50 % de la consommation d’énergie.

Consommation d’électricité

La consommation électrique est souvent très élevée dans les bureaux modernes. Lors de la prise de décision d’achat, il convient de prêter attention à la consommation des équipements, aux systèmes de veille réellement nécessaires, à une étude ergonomique correcte des systèmes d’éclairage et aux banalités telles que l’extinction des équipements et des lumières la nuit et les jours fériés.

Conseils pratiques pour une meilleure performance énergétique

– Vérifiez que la température à l’intérieur du bâtiment respecte les indications définies par la réglementation et gardez toujours les portes et les fenêtres fermées lorsque le système de climatisation est en marche.

– Programmez le thermostat pour qu’il chauffe les pièces uniquement lorsqu’elles sont occupées, et faites installer des vannes thermostatiques sur les radiateurs pour réguler la température selon les besoins.

– Si le système de chauffage doit être remplacé, vous devez faire installer une chaudière à haut rendement ou à condensation, ou mieux encore, une pompe à chaleur.

– Si vous devez rénover le bureau, envisagez d’utiliser des énergies renouvelables (panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, géothermie à basse température) : l’investissement initial est important, mais la rentabilité est certaine pendant des décennies.

– En été, n’utilisez le climatiseur que lorsque vous en avez vraiment besoin, avec les stores baissés, les fenêtres fermées et grillagées, en faisant attention à ne pas trop refroidir les pièces. Une différence de 6-7 degrés par rapport à l’extérieur suffit pour se sentir bien, en évitant la bronchite et les rhumes.

– Les distributeurs de boissons sont de véritables consommateurs d’énergie, même en mode veille. Achetez une minuterie ou convainquez votre employeur de l’éteindre la nuit et le week-end.

– En fin de journée, surtout le vendredi soir, éteignez les lumières et débranchez votre ordinateur et tous les équipements électroniques ou utilisez une multiprise avec un interrupteur qui vous permet de tout éteindre d’un simple clic.