Faire construire une véranda sur une terrasse est une solution très prisée par les particuliers pour ajouter de l’espace à leur lieu de vie. Cela peut être aussi, une solution pour permettre à votre entreprise ou à votre commerce de gagner de la place. La construction d’une véranda obéit alors aux même règles que pour une maison classique, même si les besoins différents quelque peu. Avant de commencer les travaux, assurez-vous de bien choisir votre véranda avec ce petit guide que nous vous proposons.

Une véranda pour professionnels, pour quelle utilité ?

La véranda est une solution gain de place efficace pour permettre à un commerçant ou à un entrepreneur, d’agrandir la surface de ses locaux. Cependant, l’espace pouvant être limité, il est important d’évaluer ses besoins et de choisir une véranda de taille idéale pour la zone à couvrir.

La quantité d’espace disponible pour l’installation de la véranda jouera un rôle important dans la détermination de la taille de véranda que vous choisirez pour aménager vos bureaux. Renseignez-vous après de votre municipalité pour savoir ce que vous avez le droit de faire. Sachez que légalement, vous n’avez qu’une déclaration de travaux à faire auprès de votre mairie, si la véranda ne dépasse pas 20 m2 (40m2 lorsqu’il existe un PLU). Si la surface est supérieure, il vous faudra demander un permis de construire en bonne et due forme, décrivant précisément votre projet d’extension.

Pour mener à bien votre agrandissement de surface, vous devez savoir à quoi sera allouée cette surface supplémentaire. Les types de meubles que vous souhaitez utiliser peuvent également jouer un rôle important dans le choix de la taille de la véranda. Si vous souhaitez créer plusieurs zones, salon, cuisine ou stockage, vous devrez peut-être investir dans un espace plus grand. Souhaitez vous en faire une salle de pause pour les salariés, en y incluant un baby-foot et des fauteuils ? Préférez-vous y mettre des bureaux ou en faire un showroom lumineux pour mieux mettre en avant vos produits auprès de vos clients ? Dans tous les cas, les besoins seront différents. Vous pourrez ainsi définir la place dont vous avez besoin, mais aussi la forme et les matériaux utilisés pour la construction de véranda.

Véranda en bois ou en aluminium ?

Tout dépend du style que vous souhaitez pour agrandir votre surface. Le bois rappelle les anciens jardins d’hiver victoriens, tandis que l’aluminium est résolument moderne dans un esprit industriel. Les vérandas ont des designs variés qui s’adapteront au style du bâtiment. Le plus important est de toujours respecter l’harmonie entre le toit de la véranda et le toit du bâtiment. Votre fabricant de vérandas pourra vous conseiller sur les couleurs et les caractéristiques de votre région, ainsi que sur les obligations ou interdictions en vigueur dans certaines zones. Aujourd’hui, les modèles les plus courants sont les vérandas à toit plat qui s’intègrent à tous types de bâtiment, notamment les locaux professionnels.

 

 L’isolation de la véranda

Un autre point important à garder à l’esprit lors de la construction d’une véranda est son isolation. Le matériau utilisé sera choisi en fonction de l’usage que vous souhaitez lui donner. Si vous souhaitez économiser de l’énergie en évitant l’installation de points de chauffage supplémentaires, pensez à la véranda bioclimatique. Dans ce cas, la façade plein sud permettra à la terrasse et à l’ensemble de la maison d’être chauffés par la lumière naturelle du soleil. De plus, pour éviter de refroidir toute la surface, la nuit, il est recommandé de séparer la pièce principale de la terrasse par un store ou une cloison qui se ferme la nuit. N’oubliez pas de prendre également en compte l’isolation acoustique pour qu’une simple pluie ne perturbe pas le calme et tranquillité de vos salariés.

La ventilation

Si la véranda est une pièce bien confortable en hiver, elle ne doit pas dégager une chaleur étouffante l’été. C’est pourquoi il est important de s’assurer qu’elle est bien ventilé. Il faudra peut-être y installer un système qui permet à l’air frais d’entrer par le bas et à l’air chaud d’être évacué au niveau du plafond. Ce système existe dans une version mécanisée, appelée VMC, qui est activée par le taux d’humidité et la température intérieure même lorsque vous êtes à l’extérieur.