Quartier animé, maison côté rue ou local utilisant des équipements bruyants ; dès qu’il s’agit d’être en contact avec le bruit, le calme, la sérénité, la santé et/ou la productivité sont les premières victimes. Il est donc conseillé, pour les bâtiments se trouvant dans des zones exposées, de s’équiper de dispositifs aptes à lutter contre ces nuisances. Pour ce faire, il existe sur le marché, une multitude de solutions dont fait partie intégrante le panneau acoustique décoratif. Outre sa première utilité qui est l’atténuation des bruits, il offre également un avantage que nul autre accessoire ne peut procurer : l’esthétique. Aussi, pour ceux dont l’outil est nouveau ou pour ceux qui hésitent à l’adopter, quelques caractéristiques qui permettront de mieux cerner et de mieux appréhender l’utilité et le champ d’application du matériel ; le tout en 3 points (l’utilité du panneau acoustique, différentes catégories du dispositif, les qualités décoratives du panneau).

Quand peut-on utiliser les panneaux acoustiques décoratifs ?

Si chez soi le calme est source de bien-être, dans un local professionnel, son enjeu est aussi important. En effet, outre le stress qu’engendrent les bruits, ils déconcentrent ce qui ne manquera pas d’impacter sur la productivité, et donc, sur la rentabilité de l’entreprise. C’est pour ces raisons et bien d’autres encore, que solutionner le problème des bruits est crucial. Le panneau acoustique a pour principales vocations d’atténuer la résonance et la réverbération d’une pièce. Ainsi, le dispositif est adapté à tous les types d’habitacles : logements, bureaux, établissements hôteliers, écoles, bureaux, halls, etc.

Quels sont les types de panneaux acoustiques ?

Pour pouvoir remplir sa mission, le panneau acoustique use de quelques caractéristiques. Ainsi, il peut être utilisé, soit, pour résoudre un souci spécifique, soit, regrouper plusieurs spécificités et régler une multitude de problèmes. Il peut s’agir de correction, d’atténuation et/ou d’absorption.

Pour faire simple, le panneau efficace se doit d’absorber le maximum de son pour en diminuer l’intensité. De ce fait, lorsqu’un son se propagera, lorsqu’il se heurtera au mur équipé du panneau, l’onde sera en grande partie « épongée » par les éléments du dispositif. Pour que cet effet soit possible, la nature du matériau composant la surface a un rôle prépondérant. Désormais, l’on peut trouver sur le marché, une multitude de marques et une grande diversité de modèles. Si chacun confectionne ses produits selon sa « formule » de fabrication, certains composants apparaissent dans presque toutes les réalisations. Il s’agit, entre autres de :

  • laines minérales ;
  • matériaux alvéolaires à base de plastique ;
  • matériaux végétales.

Ces derniers (ou l’un d’entre eux) se chargeront de la partie pratique : l’absorption des sons. A eux seront ajoutés (dans la plupart des cas) un voile pour le côté esthétique qui est d’une grande importance, puisque le panneau, la dalle ou la cloison acoustique a cette particularité d’être apparente.

Comment masque-t-on un panneau acoustique décoratif ?

Contrairement aux solutions d’isolations phoniques qui intègrent l’infrastructure, le panneau acoustique s’installe au vu de tous ; ce qui n’est pas plus mal avec l’option « décoratif ».

Chez les enseignes professionnels, le panneau acoustique décoratif se personnalise au gré des envies du client. Cette formule sur-mesure, ne concerne pas que la taille, mais également l’aspect : forme et coloris. Uni, imprimé, depuis un modèle, personnalisé, se mariant avec les teintes de l’intérieur ou aux couleurs de l’entreprise, tout est possible. Ainsi, le panneau acoustique pourra servir de vrai accessoire de décoration. Certaines entités spécialisées mettent même à disposition, des créations artistiques uniques comparables à de vrais tableaux. Le panneau acoustique est donc aussi agréable pour les oreilles que pour les yeux ; un atout considérable pour un confort optimal propice à la détente et/ou à la productivité.