L’environnement de travail est l’un des piliers de l’entreprise. C’est un facteur important pour les résultats financiers de la firme et la qualité de vie des dirigeants et des employés. Mais il n’est pas facile d’améliorer ce climat organisationnel. Lorsque le réveil sonne, êtes-vous excité et impatient d’accomplir les tâches de la journée ou remarquez-vous un mal de tête en commençant tout juste à imaginer les conflits qui vont surgir dans la société? La réponse à cette question peut fournir des informations précieuses sur l’environnement de travail de la société. Le concept imprègne précisément les diverses conditions sociales, physiques et culturelles qui composent l’espace du groupe. Et cela, bien sûr, a une réflexion directe sur la productivité et la facturation de toute équipe professionnelle.

Alors, voulez-vous approfondir l’importance de l’environnement de travail et explorer les meilleures stratégies pour assurer un excellent climat organisationnel ?

Qu’est-ce qu’un environnement de travail ? 

L’environnement de travail est l’espace où les dirigeants et les équipes se rencontrent quotidiennement pour développer des actions pratiques liées à leurs activités professionnelles respectives. Mais bien sûr, le concept va bien au-delà de cette définition.

Pour mieux comprendre le rôle et l’importance de l’environnement d’emploi, il est utile de détailler un peu plus ces mots. Le mot vient du terme latin ambiens et est utilisé avec le sens de ce qui entoure, implique, entoure. Dans ses applications les plus diverses, le terme recouvre les circonstances – voire les conditions – qui entourent un objet donné.

Cela semble abstrait, mais si vous pensez à d’autres utilisations du mot environnement (environnement, environnement social, environnement juridique, par exemple), vous verrez que cela a du sens. Même, selon Michaelis, il existe au moins quatre définitions différentes de l’environnement :

Le mot business dérive du latin tripalium qui, curieusement, était un outil utilisé pour immobiliser les animaux avant qu’ils ne soient vissés dans l’Antiquité. Actuellement, cependant, le terme est utilisé pour désigner l’activité productive des êtres humains. Selon la définition du dictionnaire Michaelis, les principales définitions de l’emploi sont 

Il peut même sembler un peu fatiguant de réfléchir à chaque terme séparément, mais voyez qu’il sera désormais plus facile de comprendre globalement ce que signifie le concept d’environnement de garde, et ce qu’il implique.

D’une manière générale, l’environnement d’exercice des fonctions est l’espace associé aux conditions dans lesquelles certaines personnes développent leurs activités professionnelles – imprégnant également toutes les circonstances qui ont une influence sur le fonctionnement d’une entreprise.

Cette liste inclut la qualité de l’air, la sécurité, l’ergonomie des sièges, l’humeur des gens, le fonctionnement des machines, les routines de fonction, parmi beaucoup d’autres.

Qu’est-ce qu’un bon environnement de travail ? 

Peut-être, en réfléchissant à la réalité de votre affaire, pouvez-vous imaginer qu’il est facile d’identifier quand la situation de l’environnement de service est bonne ou mauvaise. Mais c’est là que beaucoup de managers se trompent.

La vérité est que la construction d’un climat structurel vraiment agréable est également guidée par des subtilités. Pour des détails qui, dans la précipitation du rythme quotidien, finissent très facilement par passer inaperçus aux yeux des entrepreneurs. La mesure de la qualité de l’environnement de travail requiert des compétences et une attention à certains signaux spécifiques.

Dans un bon environnement professionnel, les conflits et les discussions sont peu fréquents et les discussions se déroulent de manière respectueuse. Les travailleurs, quel que soit leur niveau hiérarchique dans la société, bénéficient de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité du métier.

La relation entre collègues et supérieurs est saine. Déjà dans un environnement nocif, les salariés se sentent en insécurité et cherchent souvent à profiter les uns des autres dans certaines situations – au détriment du jeu d’équipe. Il y a beaucoup de bavardages en coulisses et souvent même des situations irrespectueuses se produisent.

Dans un article publié dans HSM Magazine, Christine Porath, professeur de commerce à l’université de Georgetown (États-Unis), explique que, pour maintenir un bon environnement social, les dirigeants doivent être respectueux, car un traitement cordial est essentiel pour créer un espace d’habitation sain.

Selon elle, le respect est la base qui donne un sens aux tâches, garantissant le bien-être et la productivité. Plus tard, vous vérifierez un cas qui illustre, en pratique, l’impact de l’environnement sur la rentabilité de votre activité.

Caractéristiques et signes d’un bon environnement de travail

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous réfléchissez probablement déjà à la gestion du personnel et au climat organisationnel de votre métier.

En ce sens, il convient de noter certaines caractéristiques inhérentes à un bon environnement, qui peuvent apporter des éléments pertinents :

– Flux de communication

Dans un bon environnement de qualité, les problèmes ne sont pas cachés par la peur des représailles, de sorte que la confiance imprègne tout l’espace de l’industrie.

– Les employés se sentent libres

– L’absence de ce que l’on appelle la micro-gestion est une caractéristique frappante d’un bon environnement.

Vous ne remarquez pas que les gens se donnent des ordres ou vous disent ce que vous devez faire. Chaque employé est conscient de ses tâches et se sent libre de les accomplir.

– La croissance est encouragée

Dans les exploitations qui disposent d’un bon environnement, les ouvriers se sentent motivés pour se développer et s’épanouir, quelle que soit leur place dans la hiérarchie.

– La productivité reste élevée

En conséquence des facteurs déjà mentionnés, un bon environnement garantit le maintien d’excellents niveaux de productivité et contribue à diminuer le chiffre d’affaires, c’est-à-dire le chiffre d’affaires et ses coûts élevés pour l’équipe.

Importance d’un bon environnement de travail pour les performances de votre équipe

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi il est crucial de créer un bon environnement. Selon les données publiées par le magazine Exame, recueillies dans une étude de l’agence ManpowerGroup menée auprès de 17 000 jeunes de 25 pays, la journée de labeur au Brésil compte en moyenne 45 heures par semaine.

Ajouté aux heures de déplacement dans la circulation (2h30, selon une enquête du Service de protection du crédit de 2018), le temps consacré à l’activité occupe presque toute l’existence du Brésilien. Ainsi, les activités professionnelles peuvent occuper plus de la moitié des heures quotidiennes.

En d’autres termes, si l’on considère que l’environnement est celui où les gens passent le plus de temps, il est facile de conclure que le climat social a un impact direct sur l’état d’esprit et la productivité du personnel.

Dans un article publié par la Harvard Business Review Brazil, le médecin Vivek Murthy souligne que de bonnes connexions sociales dans l’environnement de rendent les collaborateurs plus susceptibles de s’impliquer davantage dans leurs activités, ce qui leur permet d’obtenir des résultats de meilleure qualité. Et de cette façon, ils sont moins susceptibles de tomber malades.

Au début, la gestion d’un bon environnement d’affaires peut même ne pas sembler si urgente dans l’agenda de gestion d’un manager.

Mais les chiffres montrent que les grands dirigeants doivent prêter attention à cette question.

Sinon, les conséquences apparaissent à long terme.

Il est normal de mentionner, par exemple, que la dépression est déjà la maladie la plus handicapante au monde selon l’Organisation mondiale de la santé, touchant plus de 300 millions de personnes et générant des pertes annuelles de 1 000 milliards de dollars.

Bien sûr, on ne peut pas dire que l’environnement est la cause du problème, mais il fait certainement partie de l’équation.

Par conséquent, afin de maintenir une équipe motivée, productive et engagée pour atteindre ses objectifs et accroître productivité travail et la rentabilité de l’entreprise, des stratégies permettant la création d’un environnement paisible sont indispensables.

Environnement de travail et productivité

L”environnement de travail a un impact direct pour accroître productivité travail des employés et, par conséquent, sur le rendement financier de l’organisation.

Une étude parfaite corroborant cette affirmation est celle du journaliste d’investigation du New York Times Charles Duhigg dans The Power of the Habit : Why We Do What We Do in Life and in Business (Editora Objetiva, 2012). Il présente le cas d’Alcoa – l’une des trois plus grandes multinationales de l’aluminium – qui a été présidée dans les années 1990 aux États-Unis par le dirigeant Paul O’Neill (qui a ensuite pris la relève comme secrétaire au Trésor aux États-Unis). Lorsqu’il est devenu PDG de la société en 1987, il a confronté les actionnaires à une proposition audacieuse pour maximiser les profits : se concentrer sur la sécurité dans l’environnement. O’Neill a mis en place des mesures drastiques pour réduire au minimum le nombre d’accidents – surtout les décès – dus au manque de sécurité des salariés.

L’impact potentiel d’un environnement sûr pour la plupart des actionnaires a été sous-estimé.Mais les résultats de l’investissement de M. O’Neill dans un excellent espace, garantissant des conditions de sécurité pour les travailleurs, ont rapidement commencé à apparaître. Les mains d’oeuvre ont moins d’absences en local, parce qu’ils se sentent plus en sécurité, .

Lorsqu’ils ont réalisé que leur chef appréciait leur intégrité physique, ils se sont sentis plus motivés pour faire de leur mieux dans leurs activités professionnelles. En conséquence, lorsque M. O’Neill a pris sa retraite en 2000, le bénéfice net d’Alcoa était déjà cinq fois supérieur à celui de l’année de son entrée en fonction. Un exemple parfait de la façon dont l’investissement dans l’environnement se traduit directement en chiffres.

Façons et conseils pour créer un environnement de travail sain et accroître la productivité

Comment mettre toute la théorie en pratique et faire en sorte que l’espace de projet soit agréable et sûr pour les ressources humaines ?

Dans le magazine HSM, Christine Porath, professeur d’université, il est présenté quelques conseils efficaces :

1. Faire preuve de respect en tant que leader

Pour le personnel, comme le souligne Christine, il est encore plus important d’être traité avec respect que d’être reconnu, ou même d’avoir des possibilités de croissance et d’apprentissage.

Il souligne que le respect conduit à de meilleurs niveaux de santé et de bien-être, ce qui garantit un environnement plus productif et plus sain.

2. Éliminer les personnes toxiques dans le processus de sélection

Une autre mesure importante pour éviter les problèmes dans l’environnement consiste à éliminer les personnes “toxiques” déjà en cours de sélection.

Avant de recruter un employé, recherchez des références et des indications, surtout si vous soupçonnez qu’il peut se comporter de manière intolérante – même si ses compétences techniques sont impeccables.

3. Encourager les attitudes de respect et de positivité

Afin de gérer le stress et d’éviter les malentendus, demandez à vos salariés d’agir conformément aux normes de civilité présentées par l’agence, en respectant les différences culturelles dans leurs relations avec leurs collègues.

Si nécessaire, vous pouvez demander l’aide de l’équipe des RH pour offrir une formation afin de mettre en œuvre cet état d’esprit dans l’institution.

4. Mettre en œuvre une pratique de retour d’information

Une étape importante pour assurer le maintien d’un bon environnement est d’éviter le bruit dans les processus de communication.

Dans ce contexte, la culture du retour d’information est extrêmement utile.

Les situations de friction sont courantes dans la routine d’une firme, et il vous appartient, en tant que dirigeant, d’écouter les deux parties pour accroître productivité travail.

À l’heure actuelle, l’adoption d’un ton diplomatique qui recherche la convergence et l’identification d’un terrain d’entente fonctionne généralement très bien.

Comment le coaching d’entreprise peut-il contribuer à accroître la productivité de votre entreprise ?

Si vous êtes parvenu à la conclusion que l’environnement de votre entreprise peut encore être amélioré, il est utile de savoir ce qu’est le coaching d’équipe. Le climat organisationnel est souvent subtil et se reflète dans les attitudes de son chef

Ainsi, avant de gérer le climat et l’humeur de toute une entreprise, il peut être intéressant de revoir la façon dont vous percevez votre institution. C’est exactement ce que fait la formation au coaching : elle vous stimule à faire une auto-évaluation et, à partir de là, à améliorer vos performances en atténuant les points faibles et en stimulant les points forts.

Pour cela, cette approche de développement personnel et professionnel vous propose des techniques et des outils pour renforcer vos compétences et vos capacités telles que le leadership, la gestion des personnes, la motivation, la confiance en soi et l’autodiscipline.

De cette manière, vous êtes mieux à même de devenir un pilier d’un bon environnement, à partir duquel les employés peuvent développer tout leur potentiel. Le résultat de cette transformation se reflète dans l’état d’esprit de l’exploitation et, par conséquent, dans sa productivité dans son ensemble.

Comment devenir coach d’entreprise ?

Pour devenir coach d’équipe et profiter de tous les avantages mentionnés, la première étape consiste à investir dans une formation de qualité – basée sur une méthodologie fiable et éprouvée qui a déjà prouvé son efficacité.

La formation Executive Coaching de SBCoaching est la seule au Brésil dont la méthodologie a été validée par l’enquête sur l’Executive Coaching, fournissant, en moyenne :

Les formations sont proposées sous forme de modules en face à face et en format d’apprentissage électronique.

Il est à noter que SBCoaching a formé plus de 35 000 coachs et a servi plus de 3 000 firmes.

Au niveau international, les cours de l’agence sont présents dans plus de 90 pays.

Conclusion : l’importance de l’environnement de travail pour la rentabilité de l’entreprise

Investir dans un bon environnement professionnel n’est pas seulement un moyen de rendre la vie quotidienne d’un établissement plus agréable.

C’est une véritable stratégie qui mettra votre compagnie en évidence sur le marché. Vous devez veiller à ce que l’organisation offre à ses salariés un espace avec de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité, des équipements adéquats et un climat organisationnel agréable se traduit par une productivité accrue et, par conséquent, par un engagement plus expressif.

Le reflet apparaît dans la facturation de votre société. Mais pour cela, il est bon de se rappeler que la gestion d’un bon environnement n’est pas une tâche réservée au secteur des ressources humaines. En fait, l’attitude même du leader dans l’espace de la compagnie contribue de manière expressive au maintien d’un bon environnement de profession.

La transformation commence donc par vous. Dans ce voyage, le coaching peut être l’un de vos plus grands alliés pour accroître productivité travail. Cette méthodologie de développement professionnel peut vous amener à un niveau supérieur de connaissance de soi, de leadership et d’innovation. Grâce à la maîtrise des techniques et des outils de coaching, vous serez en mesure de devenir le manager dont votre équipe a besoin pour rendre l’environnement de profession plus productif, plus sain et plus efficace.