L’environnement est plus que jamais au cœur des préoccupations, aussi bien en France que dans le reste du monde. Évidemment, les entreprises n’échappent pas à cette règle, puisque les efforts liés au réchauffement climatique les concernent principalement. Depuis quelques années, le développement d’une stratégie plus responsable est même devenu un engagement majeur, que ce soit pour optimiser la performance énergétique des bâtiments, ou pour changer les pratiques et habitudes des salariés. Cette prise de conscience du monde de l’entreprise, initiée notamment avec la réglementation RT 2012 dans le domaine de l’immobilier, prend dorénavant un nouveau tournant avec l’émergence du smart building.

Pour tout comprendre de cette démarche, de son principe aux actions possibles, faisons un tour d’horizon de ses caractéristiques et de son champ d’application pour la stratégie RSE des entreprises.

Smart building : définition et principes

Face aux enjeux climatiques, les entreprises ont longtemps été montrées du doigt pour leur inaction générale. Pourtant, celles-ci ont toujours eu un rôle capital à jouer dans la préservation de l’environnement, car l’impact de leurs bâtiments et activités a toujours été conséquent, tous secteurs confondus. Heureusement, dans un contexte où la société entière semble prendre conscience de l’engagement durable à mettre en œuvre, les acteurs de l’entrepreneuriat ont peu à peu fait évoluer leur mentalité.

Grâce au smart building, une innovation née de la transition énergétique et numérique des entreprises, les actions se font même encore plus concrètes. Mise en place suite au développement de la domotique et des objets connectés, cette notion permet de construire ou de rénover des bâtiments plus intelligents, dotés de capteurs et autres équipements automatisés, capables d’interagir en fonction de certaines données reçues. Par le biais du smart building, la performance énergétique des entreprises est optimisée, alors que l’impact de leurs activités sur l’environnement devient plus limité. Gaz, eau, ou encore électricité, la consommation de ces bâtiments se voit réduite de manière durable et responsable.

Les avantages du smart building pour une entreprise

Vous l’aurez compris, le smart building est au centre de l’attention des entreprises, au point de prendre aujourd’hui une importance non négligeable. Il faut dire que ses avantages sont nombreux, autant pour les salariés que pour les dirigeants. Au quotidien, opter pour cette démarche responsable permet entre autres :

  • de réduire la consommation d’énergie ;

  • de limiter les coûts de fonctionnement de l’entreprise chez les acteurs énergétiques ;

  • d’améliorer la performance énergétique et l’impact de la société sur l’environnement ;

  • de suivre la réglementation écologique et sociale ;

  • d’accroître le confort de travail des salariés ;

  • de répondre à des valeurs fortes et appréciées des clients ;

  • etc.

Stratégie incontournable pour favoriser le développement durable, la performance énergétique, la réduction des coûts et l’amélioration de la qualité des services, le smart building est un outil essentiel du futur monde de l’entreprise et de son immobilier.

L’importance du smart building pour la stratégie RSE des entreprises

L’engagement du monde du travail pour l’environnement s’était déjà profondément matérialisé avec la politique RSE, une stratégie visant à la responsabilité sociale ou sociétale des entreprises. Cette dernière répond à la norme ISO 26000, élaborée en 2010, et se définit selon la Commission européenne comme « un concept qui désigne l’intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales, et à leurs relations avec leurs parties prenantes ».

La stratégie RSE des entreprises, un engagement durable pour l’environnement

En d’autres termes, la RSE vise à ancrer l’entreprise dans des actions et valeurs respectueuses du développement durable et de l’environnement, tout en tenant compte du confort et des besoins de ses salariés, collaborateurs, partenaires et clients. De manière générale, cette stratégie s’articule autour de 7 grands principes :

  • la redevabilité de l’entreprise vis-à-vis de la société ;

  • la transparence des actions ;

  • le comportement éthique ;

  • le respect des intérêts des parties prenantes ;

  • le respect de la légalité ;

  • le respect des normes internationales de comportement ;

  • le respect des droits de l’Homme.

Le rôle du smart building dans la stratégie RSE

Bien entendu, pour la mise en place d’une stratégie RSE, le smart building est un atout important. En effet, celui-ci permet d’instaurer une multitude de solutions d’optimisation, que ce soit en ce qui concerne la qualité de l’air, le chauffage, l’éclairage, ou encore pour la gestion des équipements de travail.

Afin de respecter les différents enjeux de la RSE, le smart building intervient pour le choix des équipements internes aux bâtiments. Il s’agit par exemple de la multiplication des salles de visioconférence, du suivi en temps réel des consommations d’énergie, des capteurs de contrôle pour la qualité de l’air, de la gestion à distance des alarmes, de l’éclairage, ou encore des volets électriques et du chauffage. Le champ du possible est presque sans limites, puisque le développement des objets connectés ne cesse de prendre de l’importance. À l’arrivée, le smart building adapte les infrastructures des entreprises, pour les mettre en corrélation avec des usages plus responsables, au service du bien-être des salariés et de la performance énergétique.